top of page

Peindre un tableau à l’huile ou acrylique



Préparer son support, diluer les valeurs, choisir sa toile pour bien appréhender la peinture à l’huile. Mais avant tout se poser les bonnes questions. Si votre style est influencé par les œuvres modernes ou les peintres classiques, portraitiste, natures mortes ou autres peintures picturales abstraites.


1 / Quoi choisir entre la peinture à huile, ou la peinture acrylique ?


Il est primordiale d'aborder les différentes matières et le style d'œuvres dans ce domaine : Les huiles sur toile :

C'est à la fin du Moyen-âge, en Flandres et dans les Pays-Bas méridionaux, qu'apparaît la peinture composée d'huiles. L’huile de lin fut utilisée jusqu’au milieu du XXème siècle pour tous les revêtements de protection et de décoration qui devaient résister à l'eau.

Mais aussi, Matisse, Le Caravage, De Vinci, Rembrandt ou Van Gogh ont adopté cette technique. en raison de flexibilité de la matière. La peinture huile est très fine et maniable, et il est possible d'ajouter différentes couches pour affiner la texture de l'œuvre. Pour apporter de la lumière, du caractère, de la personnalité, de la profondeur, de l’authenticité et de l'expression de l'artiste.


La peinture huile présente cependant quelques inconvénients, notamment le temps de séchage qui peut prendre seulement sur la surface de la toile plusieurs semaines selon la valeur de la matière employée.


Le Chemin de la forêt huile sur toile par artpaint Toile de peinture à l'huile couteau et spatule

Sur la Peinture acryliques : Une texture infinie et pratique

La peinture acrylique est une innovation du XXème siècle : Les artistes de la révolution industrielle cherchaient une matière plus docile et plus rapide au séchage. C'est ainsi que dans son usine, Monsieur Bourgeois mit au point des peintures acryliques et vinyliques, offrant alors plus de spontanéité aux peintres.

Reconnu pour sa souplesse, même après séchage, ce mélange de minéraux et de résine s’adapte bien aux différents supports, qu’il s’agisse de bois, plâtre, papier, toile de lin, coton ou carton. le caractère de la souplesse auront convaincu Kenneth Noland, David Hockney, Andy Warhol ou encore Gary Smith d’adopter cette technique de la peinture acrylique.

Il y a des avantages mais, aussi des inconvénients : Commençons par les avantages :

L’acrylique est une résine plastique entièrement synthétique qui est le résultat d’une distillation de produits pétroliers.

En d’autres termes, la peinture acrylique est donc une peinture dont le composant de base est précisément la résine acrylique découlant de ce procédé de fabrication.

Avec une telle méthode de conception, il n’est pas étonnant que cette peinture acrylique tableau une fois appliquée sur la toile, a la propriété de durcir en un temps record et d’afficher une résistance à toute épreuve et semblable à celle du plastique.

Pour l’artiste souhaitant privilégier l’acrylique pour ses futurs tableaux, ce dernier aura l’embarras du choix en termes de variétés dans la mesure où cette peinture est commercialisée en version fine ou extra-fine.

Les inconvénients de l'acrylique pour les peintres :

Dans la mesure où la perfection n’existe pas dans le domaine de l’art, il est utile de préciser quels sont les principaux défauts de l’acrylique et ce, quelle que soit la couleur considérée.

Certains reprochent à la peinture acrylique d’avoir un rendu « plastique ».

Plus concrètement, dans la mesure où les teintes employées ont un rendu final caractérisé par son opacité, l’effet « plat » ne plait pas à tout les peintres et supporte mal la comparaison avec l’effet de profondeur obtenu avec de la peinture à l’huile.

Si nous évoquions dans la précédente partie la rapidité de séchage de l’acrylique, cet aspect peut également constituer un défaut car il rendra difficile toute tentative de création de dégradé et autres effets souhaités par l’artiste.

De même, on pourra reprocher à l’acrylique l’aspect laiteux du liant une fois que les teintes auront séchées.

Toutefois, ces quelques inconvénients n’altèrent en rien l’attrait exercé par la peinture acrylique auprès des artistes comme des amateurs d’art.


2 / Il est souhaitable de commencer par sujet facile pour sa première toile.

Il est préférable d'appliquer une couche de Gesso dans un sens puis, une fois sèche, dans l'autre sens, et de poncer avec du papier très fin, j'utilise pour mon cas du 800. Ensoutes vous commencez la peinture, soyez pragmatique : optez pour une paysage est un sujet facile représenter. C'est à cet instant que vous allez tester les différentes techniques et trouver celle qui vous conviendra le mieux, la matières huile ou acrylique.

Vous allez déterminer si vous aimez superposer les couches, ou non.

Essayez l’huile sur toile et la peinture acrylique et voyez celle qui vous parait plus dans votre style de travaille.




3 / Sélectionner son outil de peinture selon la peinture utilisée

  • Le pinceau arrondi (ou brosse aveline) : à poils longs.

  • Pour travailler les arrondis ou des lignes vrillées de différentes épaisseurs.

  • Le pinceau rond : à pointe fine. Pour travailler les pointillés ou tracer des lignes longues et continues.

  • On retrouvera entre autres des pinceaux aux poils de martre ou de soie.

  • Les pinceaux en poils naturels sont souvent disponibles sous forme rigide. Si on les compare aux pinceaux en poils synthétiques, leurs poils sont plus durs, leur pointe moins précise, mais ils ont la capacité de retenir beaucoup plus de peinture. Les pinceaux aux poils en soie de porc ou de martre sont les plus connus et peuvent être de très bons pinceaux pour les artistes. On va préférer ces types de pinceaux lorsqu’on a une plus grande surface à couvrir ou lorsqu’on peint de façon plus expressive. Ce sont également les poils idéaux pour les empâtements. On ne va par contre pas aller vers eux si on cherche une application uniforme et lisse ou qu’on veut avoir une bonne précision.

Solvants et médiums :

Il est intéressant de diluer la peinture à l’aide de térébenthine ou de tout autre solvant. Utilisez des médiums, l’huile de lin, peuvent servir comme accélérateur de séchage de votre support.

Si vous peignez à l’huile, soyez particulièrement prudent avec la possible humidité sur ces fameuses couches qui ne se voient pas à l'œil nu.


4 / Les couleurs et jeux de lumière de vos tableaux

Une peinture ne se fait pas au hasard : Avant de peintre , il est préférable de faire une esquisse, avec un quadrillage le plus précisément possible. Vous aurez besoin de placer les bons éléments au bon endroit, pour faire le plus exacte possible.

Une fois l’esquisse terminé, place à la peinture. Par principe on commence à peindre les contours de chaque élément avec une martre de zéro, laissez reposer et profiter de cet instant pour observer vos lignes et vos placements des sujets.

Préparez un glacis à base de terre d’ombre de noir et d’ocre, à la place du noir vous pouvez aussi utiliser du bleu outremer.

Peignez toutes les zones les plus sombre du tableau en commençant par le fond, puis les parties les plus foncés appeler (zone d’ombre)

Pour restituer un jeu de contraste très marqué, travailler votre tableau en 3 grandes étapes, en vous concentrant en priorité 1 - sur les zones les plus sombres, vous allez laisser certaines parties du tableau non peinte, pour gagner plus de temps.

En principe, on commence une nouvelle toile, par les couleurs les plus claires. Mais dans ce cas de figure, le tableau se divise en deux parties distinct, le fond est plongé dans le noir, et les personnages sont éclairés par une source de lumières assez faible, et unique. C’est ce qui va provoquer ce contraste subtile entre les parties éclairés et les parties les plus sombres du tableau. Vous devez d’abord remplir une bonne partie du tableau avec des couleurs très foncés, en laissant les zones les plus claires apparaître par effet de contraste. Pour venir travailler plus en détails les 20 % du tableaux qui donneront 80% du résultat.


5 / il est important de faire attention en commençant à peindre avec des solvants

Les produits de peinture, la térébenthine, White Spirit, les médiums, sont des aditifs qui émettent des odeurs dangereuses et toxiques pour la santé. Obstructions respiratoires, étourdissements somnolences et en outre certaines de ces substances sont aussi des matières inflammables.

Lorsque je travaille une toile, je travaille dans un espace ouvert et voir ventilé, même si vous débutez la peinture à l’huile et n’en êtes qu’à vos toutes premières toiles. Il peut aussi avoir des problèmes allergènes si vous travailler la peinture sans les gants et ou vêtements de protection. Les peintures huile sont des matières qui contiennes des composants chimiques, et allergène pour la peau.

Peindre à l’huile demande certaines assiduité, que je conseille à suivre. Si vous rencontrer se genre de difficulté, alors vous n'aurez pas le choix que de peindre vos toiles à l'acryliques. Vous aurez tout le loisible de peindre des tableaux avec l'huile dès que vous aurez aménager votre espace de travaille en tenant compte du matériel de protection requis !

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page